je n’ai pas de chat.

je n’ai pas de chat.
je n’ai pas d’amoureux non plus.
les enfants, eux, sont partis.
condamnée à la solitude d’un exil
je m’accroche aux bras des bouquins, écoutant jacques me convaincre de ne pas le quitter.
j’arrache une feuille après l’autre,
des larmes perlent sur un visage.
c’était moi dans ce miroir.

je n’ai pas de chat,
je n’ai pas d’amoureux non plus.
mon collier de chienne est rangé.
il n’y a pas d’ombre, pas même au tableau,
si ce n’est un cri. subitement.
le trente trois tour est rayé,
j’ai renversé sa tasse
sur vingt cinq ans d’une vie troublée.
elle s’est cramée à s’oublier.

je n’ai pas de chat
je n’ai pas d’amoureux non plus.

je n’ai pas de chat
je n’ai pas d’amoureux non plus.

il n’y a pas que les vinyles qui sautent.

v.f®️iess

lesmotsdecello

cello muse