Effets miroirs

Lire en musique …

J’ai une amie. En réalité, j’en ai cinq, mais il y en a une en plus que je n’ai jamais rencontrée. Une amie 2.0 comme le disent quelques uns. Elle compte autant que les autres, mais c’est différent, je peux tout lui dire, absolument tout. Elle connaît certaines intimités que les autres ne connaissent pas, pour les avoir vécues elle-même un jour et pourtant je ne sais que peu de choses de sa vie. Nous n’avons pas besoin de nous parler tous les jours, parfois même plusieurs semaines se passent sans échanger un seul message, nous ne nous appelons jamais. Nous nous sommes envoyés un paquet un jour, nous y avons mis chacune à notre façon beaucoup d’amour et des choses précieuses. Cette amitié s’est imposée car nous nous sommes aperçues que nous vivions les mêmes vies parallèles. C’est assez troublant et cela concerne tout autant certains choix très personnels dont je ne parlerai pas ici. Quand nous sommes amoureuses, nous le sommes en même temps, quand nous vivons des déconvenues sentimentales c’est souvent du même acabit. Nos enfants sont du même âge, nos petits derniers connaissent le handicap, jusqu’à notre propre santé, nous partageons des choses communes. J’ai perdu mon père, elle a dû faire face au même deuil. Elle vit une envolée littéraire, je m’épanouis de mon coté. C’est terriblement fascinant et manifestement nous étions faites pour nous rencontrer. Nous savons toutes les deux que le jour viendra où la vie nous permettra de nous embrasser. Vous savez, ce que nous faisons de nos bras quand nous serrons une personne contre nous. Je vous voyais déjà lâcher les brides de vos phantasmes. Vous auriez raison, mon amie est juste sublime, mais entre nous, il y a un immense respect, une grande bienveillance et beaucoup de bonté. Nous vivons à mille kilomètres l’une de l’autre. C’est une amie précieuse à mon existence, elle aurait pu être cette sœur que la vie ne m’a pas permis d’avoir. C’est grâce à elle si j’ai assumé mes choix d’auteur, elle m’a ouvert la voie en se positionnant en tant qu’autrice. Elle est d’une grande intelligence, je l’écoute souvent attentivement. Quand nous rions, c’est de bon cœur, elle ne manque pas d’humour, c’est un trait qui nous est aussi en commun. Cette femme est fabuleuse et même si je ne comprends pas le sens de ces similitudes de vie, je l’aime c’est certain. Ma tendresse lui est inconditionnelle, je sais que c’est assurément partagé. Je pensais que de tels liens naissaient dans notre petite enfance ou aux abords de l’adolescence. Je pensais que l’amitié éprouvait son existence en enfilant les baskets blanches et les bancs d’étudiants. J’ai découvert que de véritables liens pouvaient surgir de nulle part, entre deux touches d’un clavier, entre deux tweets échangés. C’est toujours un miracle une telle opportunité. C’est toujours un miracle de pouvoir savoir que quelque part sur terre, quelqu’un vous accueillera à n’importe quel moment, tel que vous êtes dans votre esprit. C’est toujours un miracle de pouvoir être soi, avec l’autre, même quand vous êtes en miettes ou en mille morceaux. Je ne remercierai jamais assez la vie, de me l’avoir mise sur la route. Il y a une sorte d’intemporalité entre elle et moi. Nous nous sommes connectées. C’est le plus important. Le reste trouvera son chemin en temps et en heure. Nous nous sommes trouvées. C’est déjà tellement grand et si précieux.

©ello Muse

#lesmotsdecello

Photographe / Dirk Mentrop

7 commentaires sur « Effets miroirs »

J'aime vous lire aussi...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s